uff2

UFF

AUTOBIOGRAPHIE SUCCINTE D’UFF PAR SON AUTOBIOGRAPHE LUI-MEME

Depuis tout petit, quand j’ai débuté mon obscure carrière de dessineux en bariolant gaiement aux crayons de couleurs le papier peint des murs de chez ma gardienne, jusqu’au lycée où j’ai laissé des chefs d’œuvres inestimables au feutre et à l’encre sur les mobiliers scolaires et dans les marges de mes cahiers et livres, les autorités bien-pensantes de notre beau pays ont tout fait pour décourager ma fâcheuse disposition, apparemment innée, à cette expression plastique, mais en vain. Devant cet échec, gageons qu’un gouvernement à poigne saura un jour utiliser la force, la répression et la coercition pour mettre une fin définitive et orwellienne à cette inacceptable et subversive activité. Malgré cela, je suis tout de même parvenu enfin à l’âge de soixante-et-un ans et demi et j’ai profité de tout mon âge adulte pour me bonifier.

Né en Ile De France, je suis installé en Alsace depuis 1983, après avoir successivement vécu en Grande Bretagne, en Dauphiné, en Franche Comté, et aussi beaucoup sur la route, par amour de l’esprit de Woody Guthrie, Jack Kérouac et Bob Dylan. Bien que m’étant déjà essayé à la bande dessinée d’une façon novice avant cette date, ce n’est que depuis ma résidentialité alsacienne que mes travaux se sont faits plus élaborés. Dans les années 80, certains de mes amis colmariens s’en rappellent peut-être encore, j’ai amusé mon entourage en créant les personnages de l’Escargot A Roulettes, Hary Le Lièvre et Hoggy Le Hérisson. Vers le début des années 90, je rejoins le groupe Objectif Bulle basé à Erstein, qui m’aide à diffuser artisanalement une série d’une demi-douzaine d’histoires courtes en bandes dessinées, « Le Roïe Rugnus », qui me valut un certain succès parmi mes pairs, malgré la bouderie inconditionnelle et habituelle des éditeurs.

En 2000, pourtant, un éditeur ne me dédaigne pas et publie « Stàdt Albert », un album de BD confectionné en collaboration avec mon ami le peintre Pierre Rebholtz, sur une idée originale d’icelui. Le tournant du millénaire fut la période où j’ai aussi travaillé en solitaire sur mon plus long album de bandes dessinées (quarante-huit planches en noir et blanc) « Quatorzième Déferlement De Schillioptères Sur L’Hémisphère Ouest », auquel j’ai mis la touche finale en 2003. Cette bande dessinée est actuellement en cours de colorisation et paraîtra bientôt sur mon blogue.

2010 : finalisation d’un roman en bandes dessinées de 46 planches : « Les Contes Et Comtes Du Dauphiné, La Lamentable Histoire Du Comte De Crest ». En tant que membre de l’Association Des Auteurs Et Artistes d’Alsace basée à Châtenois, j’agrémente leur périodique La Fontaine d'illustrations de ma composition et y propose aussi des traductions de poèmes d’auteurs anglo-saxons.

les-delires-d-uff.eklablog.com

Uff sera présent à Sélest'Ival 2013 les 29 et 30 juin et vous invite à participer en dessins à ses animations "du tac au tac" tout au long du festival.