lamiral-277x300

L’Amiral

Né quelque part en plein cœur de la Guerre froide, il a grandi innocemment entre La Dernière séance présentée par l’inénarrable Eddy Mitchell et la surconsommation de bandes-dessinées comme Bob et Bobette, Oumpah-Pah, Les Tuniques bleues ou Les Krostons. Son monde sentait alors les bonbons Pez, le gel douche Obao et les chansons de Chantal Goya. Plus tard, c’était évident, il deviendrait pirate et épouserait une belle sirène. Hélas, c’est ensuite que ça s’est corsé grave. Passées de laborieuses études ne servant qu’à briller dans les dîners en ville, il mit les voiles dans la Royale, où il se fit copieusement toucher le pompon, avant de poser son sac dans une bibliothèque.

Détestant la politique, ne comprenant rien à l’économie, ne s’intéressant pas du tout à la Culture et faisant des allergies aux “pipelê” (comme disent les Alsaciens), il décida de faire du dessin de presse, parce que, comme disait Horst Franck dans Les Tontons flingueurs : « Je ne te dis pas que ce n’est pas injuste, je te dis que ça soulage. » Depuis, celui que l’on a donc baptisé “l’Amiral” (ou “l’Ami râle”, on n’a jamais bien su) jette son encre, comme un pétrolier chypriote dégaze en mer, principalement sur le Plus du Nouvel Obs.

Il fait aussi relâche le plus souvent possible sur son blog : http://fouettard.wordpress.com

Auteur de 2011 : La débandade, il est également présent dans L’Almanach du Dessin de Presse et de la Caricature 2010, 2011 et 2012. L'Amiral sera présent au Sélest'Ivalles 23 et 24 juin prochains.