dorette_muller
Dorette Muller est née en 1894 à Strasbourg. Sa mère, Emma Muller, dramaturge et poète est déjà bien connue en Alsace. Son père tient un magasin d’huiles et de graisses alimentaires. Après trois années aux Arts Décoratifs de Strasbourg, elle entame une carrière féconde d’affichiste, d’illustratrice, de lithographe, de publicitaire (pour le constructeur automobile Mathis, entre autres). Parallèlement à ces activités, elle poursuit son travail de peintre et expose à maintes reprises. En 1939, avec près de 400 000 alsaciens, elle est évacuée par train vers le sud-ouest. Comme beaucoup de « Yaya », elle se retrouve, avec sa mère Emma, dans le Périgord. Elle restera dans le petit village d’Excideuil jusqu’en mai 1953 quand les deux femmes décideront de rejoindre l’Alsace. Entre temps, Dorette Muller fut tout à la fois peintre, décoratrice, résistante, aquarelliste, continua son travail d’illustratrice, fut l’amie d’André Maurois. En Alsace, elle travaillera notamment pour le « Messager Boiteux », réalisera de nombreuses affiches et dessins d’humour, de peintures, mettra en place des campagnes publicitaires (pour les Grandes Galeries) créera des fresques avec  l’aide de son équipe de décorateurs (Ecole G.Doré, Cronenbourg). Elle décède le 19 mai 1975 en laissant une oeuvre impressionnante.

Sélest'ival est fier de rendre hommage à Dorette MULLER. Venez découvrir son oeuvre à travers une exposition et une conférence tenue par Bernard RIEBEL le samedi 13 juin, à 15 heures, salle de conférence (au dessus du caveau). Entrée gratuite.

« Dorette Muller, le sourire de l’Alsace », les Petites Vagues Editions 2007. C’est le seul livre complet existant sur cette artiste écrit par
Bernard RIEBEL. A ne pas manquer.